Heures d'ouverture: du lundi au samedi: 7h30. - 14h30

Mohamed Soulemaimane

FRANCE
AMBASSADEUR DES COMORES PRÈS DE LA FRANCE
Adresse : 20 Rue Marbeau, 75116 Paris, France
Email:ambassade.paris@diplomatie-comores.org
Phone: +331 40 67 90 54

Conseils aux Voyageurs

Prise en charge médicale, assistance et rapatriement

Avant de partir en voyage, il est indispensable de vérifier la couverture et la validité de son contrat d’assistance rapatriement et de son assurance maladie. Le cas échéant, il est recommandé de souscrire une assurance voyage spécifique.

Pour rappel, en cas de maladie, d’accident grave, d’évacuation sanitaire ou de décès, l’ambassade ou le consulat de l’Union des Comores du pays dans lequel vous vous trouvez ne prendra pas en charge les frais liés engendrés. Ceux-ci resteront entièrement à votre charge ou à celle de votre organisme d’assurance. Les frais engagés à l’étranger peuvent atteindre des montants conséquents.

Dispositions sanitaires spécifiques en vigueur concernant le covid – 19:

Les voyageurs âgés de onze ans ou plus au départ des Etats-Unis doivent présenter, depuis le 1er août, le résultat d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19.

COVID-19 – Mesures préventives et restrictions

Certaines mesures préventives et restrictions sont en place. Elles varient en fonction de l’état où vous vous trouvez. Dans plusieurs d’entre eux, vous devez porter un couvre-visage en public.

  • Suivez les directives des autorités locales, y compris celles en matière de distanciation physique.
  • Évitez les foules.

Coronavirus – Gouvernement américain (en anglais)

 Tempête tropicale Laura – Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel sur la côte du golfe du Mexique, entre San Luis Pass, au Texas, et l’ouest de Morgan City, en Louisiane, en raison de la tempête tropicale Laura.

États-Unis – Prenez des mesures de sécurité normales

Prenez des mesures de sécurité normales aux États-Unis.

 

Criminalité

Délits mineurs

Il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, en particulier dans les centres urbains et les endroits touristiques.

  • Ne laissez pas vos sacs ou objets de valeur sans surveillance dans une voiture stationnée (en particulier dans un véhicule de location, même dans le coffre) ni à la vue des passants.
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage.
  • Ayez avec vous une photocopie de la page d’identification de votre passeport et laissez le document original dans le coffre-fort de votre hôtel.

Crimes violents

Dans les grandes régions métropolitaines, les crimes violents sont plus fréquents dans les quartiers défavorisés, et particulièrement du crépuscule jusqu’à l’aube, et ils sont souvent associés à la consommation d’alcool ou de drogues. Les crimes violents sont principalement commis par des gangs ou des membres de groupes criminels organisés.

Il arrive que des fusillades aient lieu, mais elles ne comptent que pour un faible pourcentage de tous les décès par homicide dans le pays. La probabilité qu’un touriste soit victime d’un tel incident demeure faible.

Bien que les crimes violents touchent rarement les touristes, soyez sur vos gardes, surtout la nuit. Vérifiez au préalable les statistiques officielles sur les crimes commis dans les quartiers que vous comptez visiter. Si des voleurs s’en prennent à vous, restez calme et ne leur opposez pas de résistance.

Cambriolages

Des Canadiens qui vivent dans des résidences secondaires ont été victimes d’introductions par effraction et de cambriolages. Que vous séjourniez dans un logement commercial ou privé, prenez soin de verrouiller portes et fenêtres la nuit et lorsque vous vous absentez.

Stratégies criminelles courantes

Soyez à l’affût des stratagèmes de vol visant les visiteurs. Des conducteurs ont rapporté avoir été la cible de criminels sur les autoroutes en quittant les aéroports ou d’autres destinations touristiques. Les criminels signalent aux touristes qu’ils ont un problème avec leur véhicule. Ils attendent ensuite que le conducteur s’arrête et sorte de sa voiture pour s’emparer des objets de valeur laissés à la vue. Ils peuvent également lancer des objets sur le pare-brise, bloquant ainsi la vue du conducteur et l’obligeant à s’arrêter.

Évitez de vous arrêter sur le bord de la route. Allumez vos feux de détresse et conduisez lentement jusqu’à une station-service, à un poste de police ou à un autre endroit sûr et fréquenté.

Fraudes

Il se commet des fraudes liées aux cartes de crédit et aux cartes bancaires, surtout pendant la période des vacances. Il arrive aussi que des cartes de débit soient clonées. Vérifiez régulièrement votre compte bancaire au cas où des sommes auraient été prélevées sans votre autorisation. Faites preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

Suspension d’entrée des étrangers aux États-Unis ( mise ) jour le 25/08/2020)

En raison de l’épidémie de la COVID-19, le gouvernement américain a suspendu l’entrée des voyageurs en provenance de divers pays qui ne sont pas citoyens américains ou résidents permanents. Cette mesure s’applique également aux voyageurs en transit.

| Séjour avec visa

L’objet de votre séjour ainsi que d’autres facteurs vont déterminer le type de visa exigé dans le cadre de la loi américaine.  Tous les demandeurs de visa doivent établir qu’ils remplissent toutes les conditions requises pour recevoir la catégorie de visa demandé.

Consulter la rubrique catégories de visa sur usvisas.state.gov afin de déterminer le type de visa  requis quant à l’objet de votre voyage aux Etats-Unis.

Prière de noter qu’il est interdit d’emmener les articles ci-après à l’intérieur de l’Ambassade des Etats-Unis: téléphone portable, clé USB ou tout autre appareil électronique. En plus, bien que des dispositifs de stockage soient à votre disposition pour des articles comme téléphone portable, clé USB .

Refus d’admission ou de visa

En cas de refus d’admission ou de visa, le Department of Homeland Security invite les voyageurs estimant avoir été injustement traités à introduire une réclamation en ligne sur le site du DHS (procédure TRIP : Travelers Redress Inquiry Program, en anglais).

Un voyageur n’entrant pas strictement dans le cadre du VWP ou n’ayant pu obtenir l’ESTA doit solliciter un visa.

Aux États-Unis, la famille pouvant accompagner un détenteur de visa s’entend uniquement comme le conjoint marié et les enfants célibataires. Le conjoint de fait, n’est pas reconnu par les services d’immigration américains et doit soit voyager dans le cadre du VWP dans les conditions mentionnées ci-dessus, soit faire une demande de visa qui sera traitée individuellement. Une exception existe uniquement pour les partenaires de même sexe des détenteurs de visas A ou G.

Les Comoriens doivent donc obtenir un visa de la part des autorités consulaires américaines à résidence à Madagascar pour se rendre aux États-Unis :
• pour un transit ou un séjour inférieur à 90 jours dès lors que l’on ne dispose pas du type de passeport exigé dans le cadre du VWP ;
• pour un séjour d’une durée supérieure à 90 jours ;
• pour des séjours dont l’objet n’est ni touristique ni d’affaires, mais correspond à l’exercice d’une activité professionnelle, d’un stage ou d’études.

| Règlementation douanière

Les sommes supérieures à 10 000 USD doivent être déclarées à la douane.

La douane américaine est très vigilante sur les produits alimentaires : l’entrée avec des produits non stérilisés (tels que fromages ou charcuterie) ou des plantes vertes est rigoureusement interdite.
(https://help.cbp.gov/app/answers/detail/a_id/3619/kw/bringing%20food%20to%20us / en anglais).

Les contraintes liées à la possession d’un animal domestique étant rigoureuses, il est préférable de consulter l’ambassade des États-Unis d’Amérique avant tout projet de voyage ou de séjour accompagné d’un animal domestique.
(https://help.cbp.gov/app/answers/detail/a_id/3631/kw/Traveling%20with%20pets) (en anglais).

Pour plus d’informations : https://www.cbp.gov/travel/international-visitors/know-before-you-go (en anglais)

Services et établissements médicaux

Les soins médicaux et les établissements de santé sont de très bonne qualité. Les traitements coûtent cher.

Tous les hôpitaux doivent accepter et traiter les cas urgents, sans égard à la capacité de payer du patient. Tous les services seront toutefois portés au compte du client. Les ressortissants étrangers qui n’ont pas souscrit une assurance maladie de voyage doivent payer eux-mêmes les traitements médicaux.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

À retenir…

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e).  Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Comoriens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Transport

Le réseau routier est en général de bonne qualité, mais les routes secondaires peuvent parfois être impraticables ou dégradées en raison des intempéries.

  • Spécificité de la conduite américaine :
    sur l’autoroute, il convient d’éviter les changements de files trop nombreux et ne pas faire d’excès de vitesse : la police est très présente sur terre et dans les airs (des avions vérifient la vitesse des véhicules) et tout excès de vitesse peut amener le contrevenant devant un juge ;
  • la priorité à droite n’existe pas aux carrefours en zone urbaine : il est recommandé de marquer un temps d’arrêt. Lorsque toutes les rues du carrefour ont un signal stop, la règle de priorité est celle de l’ordre d’arrivée des véhicules ;
  • il est conseillé de prêter attention aux feux rouges qui se trouvent au-dessus ou de l’autre côté des carrefours.

Lorsque le conducteur est suivi par une voiture de police qui met en marche ses signaux lumineux et sonores, il doit se ranger immédiatement sur le bas-côté et rester assis dans sa voiture, les mains sur le volant, en attendant l’officier de police. Il est important de se conformer aux injonctions de l’officier de police, de rester poli et coopératif.

Transport aérien

L’attention des voyageurs est appelée sur les règlements très stricts à respecter en matière de sécurité. A l’enregistrement des bagages, comme à l’arrivée, au dédouanement, il convient de répondre avec sérieux et précision aux questions posées par les employés et d’éviter toute plaisanterie sur le contenu de vos bagages, de très sérieux ennuis avec les services de sécurité (pouvant aller jusqu’à l’incarcération) étant susceptibles de résulter de toute attitude prêtant à équivoque.

Les voyageurs empruntant l’avion à destination ou en provenance des États-Unis doivent savoir que tant les compagnies aériennes que les autorités (américaines aussi bien qu’européennes) portent une attention de plus en plus vigilante aux incidents provoqués à bord de vols commerciaux par des passagers irascibles ou violents.

Qu’il s’agisse d’un simple refus d’obtempérer aux consignes de bord (interdiction de fumer ou d’utiliser certains appareils électroniques, par exemple) ou, a fortiori, d’actes de violence à l’égard du personnel navigant ou d’autres passagers, notamment en cas d’ivresse, les compagnies aériennes desservant les États-Unis appliquent le plus souvent la règle de la “tolérance zéro”.
Les voyageurs doivent donc être conscients de la gravité de tels comportements et des suites pénales auxquelles ils s’exposent. Dès qu’il a connaissance d’un incident, le commandant de bord peut dérouter l’appareil sur l’aéroport le plus proche. Des exemples récents démontrent que les compagnies aériennes n’hésitent plus à appliquer cette procédure. Le passager en cause est immédiatement arrêté par la police (FBI) à sa descente d’avion et inculpé. Ces faits constituent en droit américain un crime (“felony”) ; ils relèvent des juridictions fédérales et sont passibles d’au moins un an de prison. Les frais occasionnés par le déroutement de l’appareil sont à la charge du passager.

Législation locale

Les textes applicables peuvent varier d’un État à l’autre, voire d’un comté ou d’une municipalité à l’autre : les voyageurs sont invités à se renseigner en conséquence. Les renseignements ci-après, de portée générale, ont vocation à être affinés en fonction des destinations.

Tabac

La vente de tabac est interdite aux moins de 21 ans et l’acheteur peut être amené à prouver son âge. Il est interdit de fumer dans de nombreux lieux publics : transports en commun, bureaux, restaurants, parcs publics.

Alcool

La consommation d’alcool, bière incluse, est interdite en public dans certains États (rue, véhicule, terrasses de café). Les bouteilles doivent être transportées dans un sac opaque. Détenir une bouteille de vin ou d’alcool ouverte dans un véhicule peut même être prohibé en certains lieux.

La vente d’alcool est interdite aux moins de 21 ans dans la plupart des Etats et l’acheteur peut être amené à prouver son âge en fournissant une pièce d’identité. Ne pas respecter l’âge légal et consommer de l’alcool, même une bière, peut exposer le contrevenant à des poursuites judiciaires. S’il consomme de surcroît sur la voie publique, cela constituera une double infraction : les risques d’être condamné – y compris à une peine de prison – sont réels.

La conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants (driving under influence : “DUI”) est sévèrement réprimée dans tous les États américains (retrait du permis de conduire, lourde amende, peine de prison). Outre les peines requises qui peuvent, en cas d’homicide par imprudence, atteindre 25 ans de prison, les mises en liberté provisoire sont le plus souvent conditionnées au versement de cautions atteignant des sommes vertigineuses. Ces peines sont aggravées en cas de refus de se soumettre à un alcootest. Les taux d’alcoolémie autorisés varient selon les États (0,08 % dans 15 États et 0,10 % dans 33 États).

Stupéfiants

Les autorités américaines sont extrêmement vigilantes. Même en très petite quantité, la possession de stupéfiants est synonyme d’arrestation et d’incarcération (risque d’emprisonnement de plusieurs mois), puis d’expulsion, assortie de l’interdiction de pénétrer sur le territoire américain pendant plusieurs années. Dans tous les cas, des frais d’avocats et des amendes de plusieurs milliers de dollars sont à prévoir. Toute personne détenant sciemment ou intentionnellement des stupéfiants est passible de peines pouvant aller de 1 000 USD à 1 an de prison (20 ans maximum en fonction des quantités et des antécédents). Toute personne condamnée pour trafic de stupéfiants est passible de peines de prison (entre 20 ans et la perpétuité) et d’amendes pouvant atteindre 20 millions de dollars.

Relations sexuelles

Le fait d’avoir ou de tenter d’avoir des relations sexuelles avec un mineur constitue une infraction sévèrement punie par la loi. La législation réprime sévèrement toute forme d’utilisation, d’encouragement, de persuasion ou de contrainte de mineurs dans la production et la diffusion d’images à caractère sexuel explicite, par des moyens traditionnels ou électroniques. Par ailleurs, la proposition de relations sexuelles tarifées fait tomber, selon la réglementation des États, son auteur et le ou la prostitué(e) concerné(e) sous le coup de la loi.

Us et Coutumes

Les Américains étant généralement très respectueux de la loi, le même respect est attendu des touristes qui sont appelés à se conformer scrupuleusement aux réglementations en vigueur.

Avec la police, il est impératif de ne pas faire de fausses déclarations, de ne pas élever la voix, et d’éviter les gestes brusques ou agressifs. En cas de litige, il convient d’alerter le consulat général de France compétent pour la circonscription concernée.

Les Américains sont très tolérants en matière vestimentaire. Cependant, le monokini est formellement proscrit, même pour les petites filles. Les enfants, bébés compris, doivent porter un maillot (changer un nourrisson ou allaiter en public peut choquer dans certains endroits).

Il est recommandé d’adopter une attitude réservée à l’égard des personnes du sexe opposé. Les plaintes pour harcèlement sexuel peuvent également être déposées contre les mineurs.

Dans de nombreux États, la détention d’armes à feu est autorisée et courante. Les visiteurs doivent donc, en toutes circonstances, garder leur calme et leur sang-froid.

Divers

En raison du risque élevé de fraude sur les cartes bancaires, du fait notamment de l’absence de micro puce sécurisée et de code PIN, il est recommandé d’effectuer les paiements en espèces pour de petites sommes

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques      régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Assistance

 

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 911 pour joindre les services d’urgence.

Nos Chefs de Missions à l'étranger

autres ambassadeurs et consuls